/
L&L

CAMILLE LAURENS & JOANNE LEIGHTON
Pour le Festival Concordan(s)e

Camille Laurens, écrivaine, et Joanne Leighton, chorégraphe, font connaissance au printemps 2018.

Nous nous rencontrons et trouvons d’emblée un terrain d’entente autour de nos projets artistiques : nous partageons un désir commun de création à partir de la marche et de la répétition. La marche compose, la marche écrit, la marche invente un lien indissoluble avec le monde. Le travail des séries et des répétitions se lit, notamment chez Deleuze, comme une réflexion sur le passage du temps, sur l’altération et l’altérité. La répétition montre essentiellement la différence : «Plus il y a répétition, plus il y a différence». Ces changements donnent à éprouver le temps – un temps qui n’est pas retour nihiliste du même mais répétition différentielle joyeuse et affirmative, suite de variations qui dessinent un devenir.
Quel espace créons-nous à la mesure de nos pas?

— Camille Laurens et Joanne Leighton

/
CAMILLE LAURENS

Agrégée de Lettres modernes, Camille Laurens a enseigné au Maroc pendant 12 ans, puis à Sciences Po Paris. Elle est l’auteure de 9 romans, tous publiés chez Gallimard et traduits en plus de trente tangues, parmi lesquels : Dans ces bras-là (prix Femina 2000), L’amour, roman (2003), Romance nerveuse (2010) et Celle que vous croyez (2016), récemment porté à l’écran par Safy Nebbou. Elle a aussi écrit des récits, dont Philippe (1995), des pièces de théâtre et des essais sur l’art et sur la langue, notamment Le grain des mots (2003).
Elle collabore régulièrement avec des artistes pour des créations collectives ou des lectures-concerts, par exemple avec le compositeur électro-acoustique Philippe Mion (CD «Tiss. par mille», 2008), le chanteur Nicola Sirkis, des photographes ou des chorégraphes. Elle poursuit une activité de chroniqueuse dans différents journaux – L’Humanité, Le Monde, et depuis 2015, dans Libération. Son dernier ouvrage paru, La petite danseuse de 14 ans (Stock, 2017), s’intéresse à la célèbre sculpture d’Edgar Degas.

/
JOANNE LEIGHTON

Joanne Leighton est une chorégraphe belge d’origine australienne installée en Ile-de-France. Après avoir œuvré à ses projets chorégraphiques pendant 18 ans à Bruxelles, Joanne Leighton dirige le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort (2010-2015), puis créé, en 2015, sa compagnie WLDN, projet et philosophie. Ses pièces sont présentées dans de nombreux lieux et sur de nombreuses scènes en France et à l'international. Joanne Leighton crée des pièces pour plateau, 9000 Pas (2015), I am sitting in a room (2016), Songlines (2018), Corps Exquis (2019), et pour des sites spécifiques, Les Modulables (2010) ; Made in... Séries (2010), pièce in situ avec 99 habitants, et Walk (2015). En 2011, elle crée la pièce chorégraphique sur une année Les Veilleurs, pour 730 participants, et la remonte à Laval, Rennes, Haguenau, Freiburg, Évreux et aujourd’hui à Dordrecht aux Pays-Bas.

Création : Camille Laurens & Joanne Leighton | Écrivaine : Camille Laurens | Chorégraphie : Joanne Leighton | Design sonore et regard extérieur : Peter Crosbie | Assistante : Marie Fonte | Costumes : Alexandra Bertaut | Durée : 35 minutes | Photos DR WLDN

Coproduction WLDN | Commande du festival Concordan(s)e 2019 | Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie, dans le cadre d'une aide à l'écriture. Avec le soutien du Centre des monuments nationaux et la maison George Sand de Nohant | La Briqueterie - CDCN du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine | La Médiathèque d'Évreux |
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

http://wldn.fr/files/gimgs/th-165_l-l_wldn_joanne_leighton_c_delphine_micheli_0003_2-3_web.jpg
http://wldn.fr/files/gimgs/th-165_l-l_wldn_joanne_leighton_c_delphine_micheli_111_3-2_web.jpg
http://wldn.fr/files/gimgs/th-165_l-l_wldn_joanne_leighton_c_delphine_micheli_0011_3-2_web.jpg
http://wldn.fr/files/gimgs/th-165_l-l_wldn_joanne_leighton_c_delphine_micheli_0042_web.jpg
http://wldn.fr/files/gimgs/th-165_l-l_wldn_joanne_leighton_c_delphine_micheli_0198.jpg