/ WLDN

« Je me suis installé dans les bois parce que je souhaitais effectuer de vrais choix de vie, me confronter exclusivement aux faits essentiels de la vie, pousser la vie dans ses retranchements, la rapporter à ses éléments de base ». Henry David Thoreau

« WLDN est un projet et une philosophie. Walden est le titre du roman d’Henry David Thoreau (1817-1862), essayiste, enseignant, philosophe, naturaliste et poète américain. Publié en 1854, ce roman influença de nombreux courants de pensée et servit de référence à ceux qui cherchaient à renouer avec des valeurs fondamentales. Henry David Thoreau y raconte son expérience durant deux ans de sa vie autonome au milieu de la nature.

WLDN peut être décrit comme une sorte de “strip-tease transcendantal“, ce qui représente l’acte de revenir à la matière fondamentale et à une simplification du travail, à l’essence d’un spectacle en termes de danse, de mouvement et de site. Cette simplicité peut et doit inclure un travail sur scène ainsi qu’un travail hors scène et dans l’espace public. Elle peut aussi inclure des productions de documentation et publication, par exemple sur les réseaux sociaux facebook ou twitter... Comment l’acte de Thoreau résonne dans notre paysage culturel contemporain en mutation et comment travailler avec les outils simples d’aujourd’hui pour créer, enregistrer, noter, éditer et disséminer. » Joanne Leighton

WLDN / Joanne Leighton est en résidence longue 2017-2019 Paris Réseau Danse : Atelier de Paris / CDCN, l’Etoile du Nord - Scène conventionnée danse, micadanses - ADDP et le studio Le Regard du Cygne-AMD XXe | en résidence triennale 2018-2020 avec le Collectif Essonne Danse et la DRAC Ile-de-France | ARCADI Ile-de-France soutient WLDN dans le cadre du parcours d’accompagnement et cela durant trois saisons 2017-2020 | WLDN est subventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication et par la Région Ile-de-France au titre de le Permanence Artistique et Culturelle.
Photo ©Joanne Leighton : Walking Practice

//
« WLDN is a project and a philosophy at the same time. The title references the renowned book Walden by Henry David Thoreau (1817-1862), American essayist, teacher, philosopher, naturalist and poet. This novel, published in 1854, influenced many schools of thought and served as a reference for those seeking to reconnect with basic values. Thoreau recounts his two years experience living independently in the middle of nature.

WLDN can be portrayed as a kind of ‘transcendental striptease’, which represents for me coming back to the fundamental essence and a simplifying of work, of stripping down, but also, back to the most elemental, even the most primordial aspects of performance in terms of dance, movement, and site. This simplicity can and does involve stage work and public space work but also includes productions of the kind of work that can easily be documented and published with the tools at hand which includes platforms such as social media : iphone, internet, facebook…

What is it in Thoreau’s action that can be mirrored in our changing cultural landscape with the contemporary tools we have in creating, recording, notating, publishing, dissemination ? » Joanne Leighton
//