/ JOANNE LEIGHTON

Joanne Leighton est une chorégraphe et pédagogue belge, d’origine australienne installée en Ile-de-France, dont le parcours est étroitement lié à une vision de la danse originale et évolutive. Sa démarche explore les notions d’espace et de site comme un tout, un commun peuplé de territoires, d’identités, d’espaces interdépendants. Elle propose une ouverture vers un travail sur scène et hors scène où chaque lieu au-delà des frontières, concret ou virtuel et où chaque corps au-delà des individualités, deviennent le champ de l’expérimentation chorégraphique et interpellent la notion du même et de l’autre.

Artiste chorégraphique au sein de l'Australian Dance Theater (1986–1991), Joanne Leighton habite Londres pendant 2 ans, puis crée sa compagnie Velvet à Bruxelles en 1993, pour œuvrer à ses projets chorégraphiques pendant 18 ans. En 1994 et en 2010, elle reçoit le Prix de la SACD Belgique pour son parcours. Joanne Leighton dirige le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort entre 2010 et 2015. Depuis 2015, sa compagnie WLDN, projet et philosophie, est implantée en Ile-de-France. Ses pièces sont présentées sur de nombreuses scènes internationales, notamment en Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Pays-Bas, Royaume-Uni et à Cuba. Depuis 2018, elle est Administratrice à la chorégraphie et membre du Conseil d'Administration de la SACD ; et membre du Conseil d'Administration Beaumarchais.

Joanne Leighton crée des pièces comme : Made in... Séries, pièce in situ avec 99 habitants créée dans 20 villes différentes en France, Belgique, Allemagne, Danemark et à Cuba ; Les Modulables, des courtes pièces, aux formats divers, en perpétuelle invention depuis 10 ans ; Exquisite Corpse, un cadavre exquis pour 57 chorégraphes dansé par 7 danseurs ; Midori, solo pour Jérôme Andrieu ; Joanne Leighton et le metteur en scène Christoph Frick cosignent en 2014 le spectacle Melting Pot pour 9 jeunes interprètes, tous issus de l’immigration, un échange culturel entre le Theater Freiburg, le CCN de Belfort et le Junges Theater Basel.

En 2011, Joanne Leighton crée Les Veilleurs pour 732 participants à Belfort : une personne chaque matin et une chaque soir veillent sur la ville et sa région pendant une heure, au lever et au coucher du soleil, et ainsi de suite pendant 366 jours. Sur ces mêmes principes, Joanne Leighton remonte cette œuvre chorégraphique pour créer Les Veilleurs de Laval (sept 2012 – sept 2013) ; Les Veilleurs de Rennes (sept 2012 – sept 2013) ; Les Veilleurs de Haguenau (jan 2015 – déc 2015), Les Veilleurs de Freiburg - Die Türmer von Freiburg (20 juin 2015 – 19 juin 2016), Les Veilleurs d’Evreux (sept 2017 - sept 2018). D’autres Veilleurs sont en cours d’élaboration dont Les Veilleurs de Dordrecht (Pays-Bas) qui débutent au printemps 2019 en partenariat avec Schouwburg Kunstmin et Energiehuis.

En 2015, Joanne Leighton crée 9000 Pas, sextet dansé sur un parterre de sel sur Drumming, de Steve Reich. En parallèle, elle instaure une pratique de marche performative avec WALK #1 Belfort-Freiburg, un parcours de 127 kilomètres le long des cours d’eau. En 2016, Joanne Leighton crée I am sitting in a room, quatuor sur le texte éponyme d’Alvin Lucier, présenté dans la version allemande au Theater Freiburg puis au CCN de Tours pour le festival Tours d’Horizons. En 2018, elle crée Songlines, pièce pour huit danseurs, créée sur la composition musicale, fascinante, In C de Terry Riley, qui saisit le mouvement fondateur de la marche. En 2019, Joanne Leighton remet à jour le cadavre exquis chorégraphique qu’elle avait lancé à 57 de ses pairs (avec Exquisite Corpse en 2012) avec une création d’un solo à trois corps : Corps Exquis. Cette même année, Joanne Leighton répond également à la commande du Festival Concordan(s)e avec l’autrice Camille Laurens en créant L&L.

Pédagogue internationalement reconnue, Joanne Leighton donne régulièrement des cours, ateliers, interventions pédagogiques et conférences autour de son travail artistique : au Laboratoire Urbain Nordic 2018 à Helsinki ; International Symposium Art & Urban Planning IN-SITU à Graz en Autriche ; à l’Université de Rouen ; aux Beaux-Arts de Toulouse ; ou encore avec les élèves de l’École d’Architecture Paris-Villette…

Les pièces de Joanne Leighton sont produites et présentées dans de nombreux lieux et sur de nombreuses scènes en France et à l'étranger comme au Tangram - Scène nationale d’Evreux, Festival June Events de L’Atelier de Paris / CDCN, La Briqueterie, CDCN du Val-de-Marne, la Scène nationale Les Salins de Martigues, Le Phare / CCN du Havre, La Scène nationale de l'Essonne - Agora-Desnos et à l'étranger, en Allemagne au Theater Freiburg et pour le festival Tanztage de Potsdam, au Kobenhavns Internationale Teater (DK), à La Strada de Graz (AT), au Schouwburg Kunstmin à Dordrecht et pour le festival Oerol de Terschelling aux Pays-Bas (NL)…

Chorégraphe en résidence en Allemagne au Theater Freiburg pendant 3 ans (2015/2017) ; au Théâtre 71 - Scène Nationale de Malakoff (2016/2017), Joanne Leighton est actuellement en résidence longue au Paris Réseau Danse 2017/2019 avec L’Atelier de Paris / CDCN, l’Etoile du Nord - Scène conventionnée danse, micadanses - ADDP et Le Regard du Cygne-AMD XXe ; en résidence triennale 2018/2020 avec le Collectif Essonne Danse, en partenariat avec la DRAC Ile-de-France ; en résidence 2018/2021 à l'Espace 1789 Scène conventionnée danse de Saint-Ouen, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis.
ARCADI Ile-de-France soutient WLDN dans le cadre du parcours d’accompagnement et cela durant trois saisons 2017-2020.
Joanne Leighton débutera prochainement une résidence aux Quinconces / L'Espal du Mans, avec l'arrivée de Virginie Boccard à la direction de la structure.
WLDN est subventionnée par la DRAC Ile-de-France au titre des compagnies conventionnées, par la Région Ile-de-France au titre de la Permanence Artistique et Culturelle et par le Département de l'Essonne pour l'année 2019.

//
JOANNE LEIGHTON

Based in Paris Ile-de-France, Joanne Leighton is a Belgian-Australian choreographer and pedagogue. Her professional career is linked to an original, dynamic and constantly evolving vision of dance and her discourse is permeated by an emphasis on dialogue and exchange, both with the public and with her artistic collaborators. Central to her work lies the notion of site, territory and identity, which are for Joanne Leighton interdependent spaces.

Joanne Leighton is the representative choreographer of the administrative council of the SACD (French Society of Composers and Dramatic Authors) and the Beaumarchais 2018 – 2020. Joanne Leighton is currently in residence with: Paris Réseau Danse 2017-2019 (Atelier de Paris / CDCN, l’Etoile du Nord - Scène conventionnée danse, micadanses – ADDP, Le Regard du Cygne); Le Collectif Essonne Dance 2018-2020 and the DRAC Ile-de-France; L’Espace 1789, Scène conventionnée danse Saint-Ouen, supported by the Departement in Seine-Saint-Denis 2018/2021.

After dancing in the Australian Dance Theater (1986-1991), Joanne Leighton moved to Europe, living and performing in London for 2 years. Her company Velvet was formed in Brussels from 1993 - 2010, where she established her choreographic work, active for over 18 years. She was choreographer in residence at the Raffinery - Charleroi/Danses (2003-2005) and Les Halles de Schaerbeek (2005-2007). In 1994 and in 2010 she received the SACD Prize (Society of Composers and Dramatic Authors) for her choreographic work. Joanne Leighton has been commissioned to create work for international companies such as the Dance Theater of Ireland (2001); in Belgium for Charleroi Danses (2005); in France for the Ballet de Lorraine (2014) and in Switzerland for the company Marchepied (2015).

Directrice of the National Choreographic Center of Franche-Comté in Belfort in France (2010 – 2015), Joanne Leighton formed WLDN in 2015. WLDN is a project, philosophy and platform for her choreographic research and creation. Her works have been performed nationally and internationally in theaters, urban and industrial spaces, art galleries, town squares, on rooftops and presented on screens and smartphones. Joanne Leighton's choreographic work has been co-produced and presented on international stages for over 20 years, with over 30 productions touring to France, Germany, Belgium, Denmark, Spain, Ireland, Italy, Latvia, Lithuania, Morocco, Netherlands, Wales, the United Kingdom, Australia and Cuba.

Joanne Leighton’s choreographic work includes Corps Exquis (2019) a piece for 3 dancers around an exquisite corpse for 58 choreographers; I am sitting in a room, a movement study of the sitting position performed by four poetic clowns on the eponymous text by American composer Alvin Lucier; Exquisite Corpse (2012) an exquisite corpse for 7 dancers ; Made in…Series, a large scale ‘architecture in movement’ for 99 participants performed in situ and (re)created in France, Denmark, Germany, Australia, Switzerland, Cuba; The Modulables, a series of site-specific pieces between installation and performance with an ambulatory public, which have been evolving over a period of 10 years. In 2014, Joanne Leighton and the director Christoph Frick co-sign Melting Pot for 9 young performers from immigrant backgrounds, a cultural exchange between the Theater Freiburg, the CCN of Belfort and Junges Theater Basel. Chair Dances, an evolutive virtual digital gallery comprising over 30 short choreographic films by diverse choreographers involving chairs, was initiated by Joanne Leighton in 2010.

In 2015 Joanne Leighton initiated a trilogy of works which will span 5 years with her signature piece 9000 Steps, performed by six dancers on a bed of salt to the music Drumming, Steve Reich. This work was followed in 2018 with Songlines, for eight dancers, created to the fascinating musical composition In C by Terry Riley. This trilogy will conclude with her production People United in 2021.

In September 2011, Joanne Leighton launched her large scale work, The Vigil, whereby each morning and evening at sunrise and sunset over 365 days, a participant holds watch over the city for one hour, a work for 730 inhabitants and performed over 365 consecutive days. Around these same principals this choreography has been mounted for the towns Belfort (September 2011 – September 2012) ; Laval (15th September 2012 – 15th September 2013) ; Rennes (30th September 2012 – 29th September 2013) Haguenau (1st January – 31st December 2015), Freiburg, Germany (20th June 2015 – 19th June 2016) and Evreux, France (22nd September 2017 – 22nd September 2018) for the Le Tangram, Scène Nationale. Waarnemer van Dordrecht - The Dordrecht Vigil, is currently being mounted to be performed from Mai 2019 – Mai 2020 for the Schouwburg Kunstmin, Energiehuis in Holland.

In parallel to her stage works, Joanne Leighton initiated a series of walking pieces as with Walk#1 Belfort – Freiburg, where she walked a path between two Vigil sites by following waterways over 127 kms in four days. Since 2014 these ‘walking dances’ are part of her choreographic practice. In September 2017, Joanne Leighton mounted Walk, a performance over 25 km linking the four theaters of Paris Réseau Danse, with an open call for participants to join her. Her work Salt Circle concluded this unique event at the CDCN Ateliers de Paris. Her future walking projects such as Walking as Remembering (2019) weave into her choreographic practice and stage work.

An internationally recognized pedagogue, Joanne Leighton regularly gives lectures and workshops. She has taught for companies such as Jean-Claude Gallotta, Catherine Diverrès, Angelin Preljocaj, Trisha Brown Company, Centre National Danse in Paris, Atelier de Paris / CDCN, Batsheva Company, Charleroi / Danses, AMNT in Tokyo, Need Company, Rosas, Wim Vandekeybus, PARTS, Dansens House in Copenhagen, and the Croatian Institue for Movement and Dance / Zagreb Dance Center. She has also taught in art schools such as the fine arts school in Toulouse.

Interested in finding new ways of being, doing, thinking, working, making and presenting, Joanne Leighton seeks to embrace a radically different approach to access, ownership, and authorship in contemporary dance performance.


//

Photo ©Samuel Carnovali