/
MADE IN TAIWAN (2004)
Joanne Leighton met en place un dialogue avec les spectateurs, les entraînant au coeur même des processus de création et des codes propres à la représentation, à sa structure et au déroulement du travail de composition. Elle propose un jeu sur la copie, la rature de certaines parties du corps dans certains mouvements, en intégrant des ruptures, des interruptions, des fractures dans le déroulement du spectacle. A côté de ce traitement ludique de la chorégraphie, une attention particulière est accordée à l’intégration de principes architecturaux, une préoccupation récurrente depuis plusieurs spectacles.

//
MADE IN TAIWAN (2004)
Joanne Leighton creates a dialogue, taking the audience to the heart of the choreographic process. The work leads the public into an exploration of performance codes, structure and the processes involved in the development of a dance piece. The dance is a play on copy, erasure (of parts of the movement, or parts of the body), and the variations that a changing perspective on the same material suggests. The unfolding of the piece is permeated by fractures, interruptions and cuts. Alongside this playful approach to the choreography, Joanne continues her exporation of architectural processes, an ongoing theme of her work.

//

Chorégraphie et interprétation Joanne Leighton | Création lumières Laurence Halloy / CCNFCB | Conception sonore Peter Crosbie | Assistante textes Anne Lemaire | Costumes Joanne Leighton, Agnès Dubois, Chandra Vellut | Production de WLDN | A sa création en 2004 Made in Taiwan est produit par Velvet, coproduit par le Ministère de la Communauté française-Wallonie-Bruxelles Service de la Danse, La Balsamine (B), le Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort dans le cadre l'accueil/studio et soutenue par l'Agence Wallonie-Bruxelles Théâtre, le CGRI, et la SACD | Photo © Samuel Carnovali